Le partage de selfies est devenu une pratique si populaire que de nombreux constructeurs ont décidé d’y dédier une partie de leur catalogue. Asus rejoint le mouvement avec le ZenFone Selfie, un smartphone doté de capteurs 13 mégapixels à l’arrière comme à l’avant. Est-ce suffisant pour en faire un bon selfie-phone et cache-t-il d’autres talents ? Réponse avec ce test.
Prix de prévente jusqu’au 20 Novembre $245.99
Asus a longtemps fait cavalier seul en téléphonie mobile, préférant sortir des sentiers battus avec ses gammes d’appareils hybrides. Mais ça, c’était avant qu’il ne lance les ZenFone et comprenne qu’il n’avait finalement pas à aller aussi loin pour se démarquer et vendre des smartphones. Et il ne se gêne désormais plus pour suivre les tendances. La preuve avec le Zenfone Selfie, le premier selfie-phone de la marque que nous testons aujourd’hui.

Le selfie-phone est devenu un must have chez les constructeurs et Asus se devait donc d’en avoir un à confronter aux autres modèles du genre. Ils sont déjà nombreux puisque l’on en trouve chez HTC, Sony, Microsoft ou encore Wiko depuis peu, ce qui nous amène évidemment à nous demander ce qu’apporte le Zenfone Selfie. Il est évidemment encore trop tôt pour donner une réponse mais force est de reconnaître que sa fiche technique est plutôt prometteuse pour les 299 € demandés. En voici un rappel :

  • Android 5.0 Lollipop + ZenUI
  • Ecran Full HD de 5,5 pouces avec verre Gorilla Glass 4
  • Chipset octa-core Snapdragon 615 cadencé à 1,5 GHz
  • GPU Adreno 405
  • 3 Go de RAM
  • 32 Go de mémoire interne + microSD jusqu’à 128 Go
  • connectivités 4G / Wi-Fi ac / Bluetooth 4.0 / GPS
  • fonction double SIM
  • appareil photo arrière de 13 mégapixels avec ouverture f/2.0, flash double LED, autofocus laser et technologie PixelMaster compatible 1080p en vidéo
  • appareil photo avant de 13 mégapixels avec ouverture f/2.2, flash double LED, autofocus et PixelMaster compatible 1080p en vidéo
  • batterie de 3000 mAh
  • dimensions : 156.5 x 77.2 x 10.8 mm
  • poids : 170 grammes

Notez qu’il existe également une version avec 2/16 Go de mémoire à 279 € mais nous avons reçu la mieux lotie pour notre test et que, si ce n’est pas pour nous déplaire, cela signifie que tous nos commentaires ne seront pas nécessairement vrais pour l’autre. Cela étant dit, il est cette fois grand temps de rentrer dans le vif du sujet avec, pour commencer, l’habituel tour du propriétaire.
Une pointe d’embonpoint qu’il porte bien !
Ayant déjà testé le ZenFone 2 en début d’année, nous ne sommes pas vraiment en terre inconnue puisqu’Asus a bâti toute sa gamme 2015 sur le même modèle. Le ZenFone Selfie ressemble donc au ZenFone 2, au ZenFone Laser ou encore au ZenFone Max mais aussi au G3 de LG qu’il rappelle inévitablement avec sa bordure métallisée sous l’écran malgré l’insertion des touches de navigation Android entre les deux et une allure générale un peu plus grossière à cause des bordures latérales plus larges.

Evidemment, le ZenFone Selfie présente également quelques particularités dû à son équipement photo plus évolué. La première est évidemment cet imposant appareil photo centré au-dessus de l’écran, là où se trouve habituellement le haut-parleur pour les appels ici déporté sur sa gauche. A l’opposé se trouve le flash double LED qui s’étend, comme le haut-parleur, sur la hauteur pour créer un effet de symétrie assez sympathique que nous retrouvons d’ailleurs avec l’appareil photo arrière.

La disposition est la même, avec l’autofocus laser à la place du haut-parleur à droite du capteur et le flash double LED de l’autre côté. En-dessous se trouvent les commandes du volume, puis l’inscription Asus et, enfin, beaucoup plus bas, l’inscription ZenFone soulignée par la grille de haut-parleur qui occupe toute la largeur. L’arrière n’est pas le meilleur emplacement pour un haut-parleur mais l’arrondi du capot limite la casse lorsque le smartphone est posé à plat au moins, en plus d’offrir une prise en main agréable, à condition d’avoir de bonnes mains.

Et par bonnes, nous voulons surtout dire grandes ! Car avec son écran de 5,5 pouces, le ZenFone Selfie n’est clairement pas un petit gabarit. Il n’est pas toujours évident de le tenir fermement en l’utilisant à une main. Pour couronner le tout, Asus a eu la bonne idée d’aller coller le bouton d’alimentation sur la tranche supérieure, à côté de la prise jack. Il faut presque obligatoirement utiliser la seconde main pour l’atteindre. Heureusement, il a aussi eu la bonne idée (sans ironie cette fois) de proposer le double tap pour la sortie de veille.

Terminons ce tour du propriétaire avec les ports microSIM et microSD tous les trois cachés sous le capot amovible en plastique et proposé en différentes couleurs : bleu comme notre modèle, rouge et blanc. Notez que la batterie est également accessible, ce qui se fait de plus en plus rare, et que la construction semble solide.
Un grand et bel écran
Poursuivons avec l’écran. Ce grand écran de 5,5 pouces qui a bien d’autres atouts que sa taille. La définition Full HD en est évidemment un puisqu’elle permet d’atteindre une résolution de 403 pixels par pouce et d’afficher lisiblement tout type de contenu. Les couleurs vives, les contrastes marqués et les angles de vision plutôt ouverts participent également au bon rendu de cet écran sur lequel, disons le franchement, nous n’avons pas trouvé grand chose à redire. Et il en va de même pour la vitre qui le protège puisqu’elle est agréable et glisse plutôt bien.

Une surcouche parfois trop pesante
Il est désormais temps de s’intéresser un peu plus en détails à ce qui s’affiche sur cet écran, à commencer par Android. L’OS de Google est ici livré en version 5.0.2 Lollipop et habillée de la surcouche ZenUI qui, sans en trahir l’esprit, apporte une interface graphique plus colorée et conviviale et, surtout, des petites améliorations parfois simples mais bien utiles. Des raccourcis sont ajoutés à l’écran de veille. Le centre de notifications est bourré de réglages rapides. Le gestionnaire de multitâche gagne un accès direct à l’outil de gestion des applications,une fonction épingler ( écran bloqué sur une application) ainsi qu’en un bouton pour fermer toutes les applications d’un coup.

Asus ZenFone Selfie : écran de déverrouillage Asus ZenFone Selfie : réglages rapides Asus ZenFone Selfie : gestionnaire multitâche

A cela s’ajoutent encore de nombreuses fonctionnalités inédites disséminées un peu partout dans les Paramètres, comme le Mode facile pour débuter sur Android, ZenMotion pour le double tap et les raccourcis via des lettres à dessiner sur l’écran éteint, plusieurs profils d’économie d’énergie, des réglages pour calibrer l’écran à sa guise…

Asus ZenFone Selfie : ZenMotion Asus ZenFone Selfie : Power saver Asus ZenFone Selfie : réglages écran

Sans oublier les applications ! Asus en ajoute beaucoup, en plus de personnaliser celles du système comme la Galerie. Et, comme toujours, toutes ne sont pas forcément utiles. Il aime à mettre en avant Do It Later et What’s Next qui mixent Google Now et Agenda mais n’apportent finalement pas grand chose de réellement nouveau. Pire encore, nous trouvons une application ZenCircle, sorte de HTC Zoe pour partager ses prises, en bêta alors que le service n’est même pas activé en France… Tout n’est pas bon à jeter non plus. L’application Thème est toujours bienvenue, comme les outils d’aide, de synchronisation et de maintenance. Il y a aussi des gadgets, type miroir, un Assistant audio (profils audio + réglages avancés avec égaliseurs) ou encore de quoi monter des petites vidéos à partir des prises en mémoire. S’ajoutent encore à cela quelques applications tierces, comme Dr. Safety et Clean Master. Bref, Asus n’y va pas avec le dos de la cuillère.

Asus ZenFone Selfie : applications Asus ZenFone Selfie : Do It Later Asus ZenFone Selfie : What's Next

Le Snapdragon 615 ne fléchit jamais
Heureusement, Asus s’est montré généreux en mémoire ! Il reste un peu plus de 22 Go (sur 32 annoncés) pour télécharger d’autres applications, avec la possibilité d’ajouter une carte microSD jusqu’à 128 Go, alors que les 3 Go de RAM assurent une bonne réactivité au système, même lorsque de nombreuses applications sont ouvertes. Bien sûr, le Snapdragon 615 ne démérite pas non plus avec ses huit coeurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 1,5 GHz et son Adreno 405 de compagnon pour la partie graphique, comme le montrent les différents benchmarks.

Asus ZenFone Selfie : AnTuTu Asus ZenFone Selfie : 3Dmark Asus ZenFone Selfie : Basemark OS II

AnTuTu dévoile un score très honorable de près de 35 000 points. C’est rare pour un Snapdragon 615 mais la RAM y est évidemment pour beaucoup. Rien de surprenant sur 3DMark, alors que Basemark semble avoir rencontré des problème en Web. Pas de panique, vous pourrez surfer confortablement sur le grand écran du ZenFone Selfie, et pas seulement d’ailleurs. Vous n’aurez aucun mal à jouer non plus, même si vous n’aurez pas toujours les graphismes les plus fins comme dans Modern Combat 5.
Les jeux ont tendance à sous-estimer l’Adreno 405 alors qu’il s’en sort par exemple très bien avec Dead Trigger 2 réglé sur le profil graphique le plus élevé. Pour la lecture vidéo, un bon lecteur tel que MX Player ou VLC vous permettront de lancer à peu près tous les formats et d’afficher les sous-titres alors que le CPU décode jusqu’en 1080p sans souci. Pareil pour l’audio, un lecteur tiers vaut toujours mieux que celui du système pour profiter du puissant haut-parleur au dos.

Le ZenFone Selfie mérite clairement son nom !


Terminons ce test avec la partie photo, soit celle dans lequel le ZenFone Selfie est censé exceller avec son équipement de haute volée. L’appareil photo arrière repose sur un capteur 13 mégapixels associé à une optique ouvrant à f/2.0, un flash double LED ainsi qu’un autofocus laser. Il ne manque plus que le stabilisateur optique mais on ne peut pas tout avoir sur un smartphone à moins de 300 €. Et nous n’en avons toujours pas fini puisqu’il reste l’appareil photo avant qui reprend le même capteur 13 mégapixels associé ici à une optique grand angle ouvrant à f/2.2 et un flash double LED. A noter qu’il dispose lui aussi d’un autofocus, ce qui est plutôt rare même s’il est bien moins rapide que l’autofocus laser.
L’application dédiée n’est pas en reste non plus avec de nombreux modes prises de vue (17 au total) même si notre préférence va au mode Manuel et ses nombreux réglages facilement accessibles ainsi qu’au mode Eclairage faible qui utilise la fameuse technologie PixelMaster d’Asus, laquelle consiste à fusionner les pixels du capteur pour en obtenir de plus grands et capturer plus de lumière et, donc, de détails. Elle est toutefois à réserver aux situations extrêmes puisque la résolution passe à 3 mégapixels mais aussi parce qu’il n’y en aura généralement pas besoin, les optiques laissant déjà passer suffisamment de lumière vers le capteur en général. Nous retrouvons également des modes un peu plus classiques, comme le HDR, le Panorama ou encore la prise en rafale avec sélection du meilleur cliché. La plupart sont accessibles avec les deux appareils photo.

Asus ZenFone Selfie : Appareil photo

A la sortie, vous obtiendez généralement des clichés de bonne qualité, peu importe l’appareil photo. En effet, nous avons obtenus des résultats très proches avec les deux, même sur des paysages. Et c’est assez rare pour être souligné. Le niveau de détails n’est pas exceptionnel mais suffisant, sans pour autant qu’un grain apparaisse sur l’image. Un bon équilibre, que nous ne retrouvons en revanche pas systèmatiquement avec la gestion de la luminosité alors que les couleurs sont plutôt fidèles, malgrè une petite tendance à glisser vers des tons plus chauds qu’ils ne le sont en réalité. Les prises en basse luminosité ont également donné des résultats corrects, et heureusement car activer le flash n’est pas une bonne idée. Celui de devant, plus particulièrement, n’éclaire pas de manière uniforme : beaucoup au centre, peu en périphérie.

Photo prise avec l'appareil photo arrière de l'Asus ZenFone Selfie
Photo prise avec l’appareil photo arrière de l’Asus ZenFone Selfie
Photo prise avec l'appareil photo avant de l'Asus ZenFone Selfie Photo prise avec l'appareil photo avant de l'Asus ZenFone Selfie
Photo prise avec l'appareil photo avant de l'Asus ZenFone Selfie
Photos prises avec l’appareil photo avant de l’Asus ZenFone Selfie

Un selfie-phone qui ne fait pas que de jolis selfies


Que dire de ce ZenFone Selfie si ce n’est qu’il est sans aucun doute l’un des meilleurs de sa catégorie, tout en débordant sur les autres. Et c’est justement ce qui en fait un smartphone intéressant. Nous avons été autant surpris par sa fonction photo que par le reste, que ce soit son bel écran, ses performances honorables ou sa surcouche certes un peu chargée mais pleines de bonnes idées. Seul son gabarit pourrait s’avérer réellement gênant pour les amateurs de petits smartphones mais il serait dommage de s’arrêter à ça.